En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Allemand

Tous les articles (7)
  • le pluriel des noms

    Par VALERIE MONTAGUT, publié le jeudi 9 mai 2013 20:16 - Mis à jour le jeudi 9 mai 2013 20:16

     

    Il existe en allemand plusieurs marques de pluriel, selon le genre et la forme des noms .

     

    L’article défini au pluriel est DIE , quel que soit le genre du nom .

     

    En général,les  noms masculins qui se terminent en –er restent inchangés au pluriel              ( marque 0)

    Der Schüler – die Schüler

     

    La plupart des noms féminins forment leur pluriel par l’ajout de la marque –(e)n :

    Die Frage – die Fragen

    Die Übung – die Übungen

    Die Schülerin – die Schülerinnen

     

     

    De nombreux noms neutres forment leur pluriel par l’ajout de la marque –er

    Das Kind – die Kinder

    Das Bild – die Bilder

     

    Certains noms ont en plus une modification de la voyelle du radical :

    Das Buch – die Bücher

    Das Glas – die Gläser

     

  • la subordonnée relative

    Par VALERIE MONTAGUT, publié le jeudi 9 mai 2013 19:37 - Mis à jour le jeudi 9 mai 2013 19:37

     

    La proposition subordonnée relative sert à apporter une détermination à un nom . On l’utilise souvent pour caractériser ou pour définir un objet .

     

    • la relative est introduite par un pronom relatif qui a , au nominatif et à l’accusatif, la même forme que l’article défini :

     

    nominatif :      sg :  der , die das                     pl : die

    accusatif :        sg : den , die , das                    pl : die

     

    • comme dans toute subordonnée , le verbe conjugué garde sa place finale .

     

    der Papagei ist ein Vogel , der sehr gern spricht .

    ( le perroquet est un oiseau qui aime parler .)

     

     

    • le pronom relatif prend le genre et le nombre du nom qu’il reprend et représente          ( l’antécédent ).

     

    • le cas correspond à la fonction qu’il a  dans la relative . Lorsqu’il est sujet, il est au nominatif .

     

     

  • la négation

    Par VALERIE MONTAGUT, publié le jeudi 9 mai 2013 19:32 - Mis à jour le jeudi 9 mai 2013 19:35

    Lorsqu’on veut nier l’ensemble d’une phrase, on utilise la négation NICHT ..

    NICHT se place devant le groupe infinitif et est accentué .

     

                                                    nicht                spielen

                                                    nicht                Tennis spielen

    Kai                  soll                  nicht                Tennis spielen

    Ich                   kann                nicht                Tennis spielen

    Wir                  wollen              nicht                mitkommen

     

     

    Lorsque le verbe est conjugué, la place de la négation ne change pas

    Kai                  lernt                  nicht

    Ich                   spiele                 nicht      Tennis

    Wir                  kommen            nicht      mit

     

     

     

     

    Le déterminant négatif KEIN

     

    • Lorsqu’un groupe nominal indéfini est nié, la négation utilisée est KEIN . L’emploi de KEIN indique ainsi une «  quantité zéro ».

     

    Hast du Geld ? nein, ich habe kein Geld !

     

     

    • Kein se comporte comme EIN :

    -         il n’a pas de marque au nominatif masculin, ni au nominatif / accusatif neutre :

    kein Schüler will arbeiten !

    kein Kind will spielen !

    ich habe kein Geld !

     

     

    -         au féminin, on retrouve la marque –e-

    ich habe keine Post und ich schreibe keine Karte !

     

    -         à l’accusatif masculin, on retrouve la marque –n

    ich habe keinen Brieffreund !

     

     

  • la subordonnée en wenn

    Par VALERIE MONTAGUT, publié le jeudi 9 mai 2013 19:30 - Mis à jour le jeudi 9 mai 2013 19:30

    Pour situer un évènement dans le temps( présent ou passé), sans fixer une date de manière  précise , on peut utiliser une subordonnée introduite par WENN .

     

    Cette subordonnée peut exprimer la répétition ( chaque fois que )

     

                   Wenn mir jemand  eine Zigarette anbietet, sage ich „nein“

     

    Ou décrire un événement ou un fait qui ne s’est pas encore produit ( si, quand)

    Wenn ich später Lehrer bin, will ich immer nett zu den Schülern sein .

     

    Lorsque la subordonnée en Wenn sert à décrire une action ou un état qui se répète dans le temps, elle peut être accompagnée de l’expression jedes Mal ou de l’adverbe immer :

     

                   Immer wenn es regnet, haben Jägers Besuch aus dem Westen

     

    Comme dans toute subordonnée, le verbe conjugué se trouve à la fin de la proposition.

  • l'impératif

    Par VALERIE MONTAGUT, publié le jeudi 9 mai 2013 19:29 - Mis à jour le jeudi 9 mai 2013 19:29

     

    L’impératif employé pour donner un ordre ou un simple conseil, n’existe qu’à la deuxième personne ( singulier et pluriel). Il se forme sur le radical de l’infinitif .

     

    • au singulier, on ajoute la marque –e ( le plus souvent facultative)

    komm schnell !

    bring CDs mit !

    arbeite !

     

    • les verbes forts en –e- tels que sprechen, helfen, nehmen..... changent , comme à l’indicatif, leur radical en –i- et ne prennent jamais la marque –e-.

    hilf mir bitte !

    nimm doch eine Praline !

     

     

    • au pluriel, on ajoute la marque de personne –t-

    Kinder, nehmt die Bücher mit !

     

    • la forme de politesse est identique à celle de l’indicatif, suivie du pronom :

    Herr Binder, nehmen Sie eine Praline !

    Frau Manz, sprechen Sie bitte nicht so schnell!

     

    Lorsqu’on emploie l’impératif, on met le verbe en première position .

     

     

     

    • le verbe SEIN est irrégulier :

    Kai, sei doch nicht so nevativ !

    Kinder , seid doch nict so negatif !

    Frau Manz, seien Sie doch nicht so négativ !

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs